أنشطة وأخبار

Ce que révèlent les inscriptions sur les armes du terroriste de la Nouvelle-Zélande

21/03/2019

Nombre de vues : 345


Ce que révèlent les inscriptions sur les armes du terroriste de la Nouvelle-Zélande

 

Kabbadj hammad

Les terroristes criminels auteurs du carnage de la Nouvelle-Zélande se sont appuyés sur des éléments historiques afin de justifier leur crime. En effet, avant de commettre son attentat obscène, Brenton Tarrant a écrit une longue lettre remplie de haine viscérale et islamophobe  en guise de prétexte à son assaut. Par-ailleurs les slogans écrits sur son arme sont une illustration succincte de cette hostilité. Une haine que l’extrême droite s’affaire à nourrir de nos jours en occident.

J e m’adresse à cet impitoyable terroriste en disant :

Nous musulmans, nous nous glorifions de notre passé civilisationnel rayonnant au cours duquel nous avons servi l’humanité. Nous sommes fiers de nos principes coraniques et prophétiques sur lesquels est fondée la civilisation islamique et nous sommes par conséquent, fiers de notre patrimoine islamique qui respecte ces principes. Nous nous faisons en outre gloire de l’expansion islamique qui fut un vecteur de ces principes pour l’humanité, une expansion dite de lutte pour la justice et contre la haine et l’oppression, une expansion dont les principes promeuvent et protègent les droits des minorités surtout des pacifiques d’entre eux en les traitant, comme le Coran l’ordonne, avec équité et bienveillance.
Toutefois, nous condamnons toute conquête animée par un sentiment de haine ou par une volonté de nuire à autrui, qu’elle soit entreprise par des musulmans ou des non-musulmans.
Preuve à l’appui, nous citons ici-bas les grandes dates de l’expansion musulmane qui ont fait notre gloire et notre fierté.

 1-La  conquête du Calife bien guidé Omar Ibn Khattab qu’Allah soit satisfait de lui de Jérusalem en l’an 17 de l’hégire.
2-La conquête des Omeyyades en Andalousie en l’an 107 de l’hégire
3-La conquête de Saladin à Jérusalem en l’an 699 de l’hégire.
4-La conquête du sultan Ottoman Mehmed II à Constantinople.

Nous moignons à ce sujet, notre fierté par-rapport au grand-écart d’attitude entre nos anciens leaders musulmans et les croisés européens envahisseurs qui ont commis les pires atrocités à Jérusalem et en Andalousie en faisant la chasse aux musulmans et aux juifs, ces derniers qui ont subit les pires cruautés en Europe, tandis que les musulmans les ont traités selon le principe coranique humain : « Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables. Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes» (Coran : 60/8-9)
Les juifs ont ainsi réalisé la grande différence entre la manière avec laquelle ils ont été traité en Andalousie Musulmane et celle avec laquelle ils ont été traité en Europe par le passé.

L’histoire révèle que Saladin a traité les Hiérosolymitains (habitants de Jérusalem) avec clémence et tolérance, en revanche les croisés européens ont  massacré les vieillards, femmes et enfants hiérosolomytains et 70.000 autres rien que sur l’esplanade de la mosquée Al-Aqsa.
En revanche Saladin n’a commis aucune brutalité insensée et aucune destruction, il a plutôt accordé 40 jours pour que les croisés chrétiens puissent quitter Jérusalem après avoir payé une rançon pour chaque homme, femme et enfant. Il a fait preuve en outre d’une très grande indulgence et de tolérance vis-à-vis des démunis incapables de payer la rançon.

Ainsi, lorsque Mehmed II a conquis Constantinople il a assuré la sûreté des chrétiens et il leur a permis de regagner leurs maisons et de reprendre les activités qu’ils exerceraient auparavant.
Cette sureté était donc une fraicheur salutaire pour les chrétiens de Constantinople, un sentiment auquel ils ne s’attendaient pas.

Ainsi, un groupe de prêtres qui s’était planqué dans une église par crainte de mort, se sont délivré dès qu’ils ont appris Que Mehmed II traitait les chrétiens avec clémence, à telle enseigne que nombre d’entre eux se sont convertis à l’Islam.

En outre, Mehmed II a ordonné de soigner les blessés, il a payé des rançons pour les otages les plus éminents, il a ordonné d’enterrer Constantine au cimetière des Rois chrétiens, il a demandé aux chrétiens d’élire un de leur prêtre comme patriarche afin qu’ils puissent gérer leurs affaires religieuses, matrimoniales et patrimoniales, et il a attribué pour cette fin au Patriarche un siège afin qu’il puisse assurer ses fonctions.
Mehmed II s’est montré tellement généreux, que le Patriarche en disait : « Jamais les empereurs  chrétiens ont daigné de faire une telle chose avec mes prédécesseurs »

Les historiens disent : «  Mehmed II le conquérant s’est attendrit sur les habitants de Constantinople à l’instar d’un père affectueux et indulgent envers son fils »   

En Bosnie-Herzégovine La vile de Fojnica, conserve toujours le document du traité de  « Banat » que le Sultan conquérant Mehmed II a décrété au profit du père franciscain Angelo Zvizdovic, une première qui assure aux chrétiens leur présence et garantit leurs droits sous le règne ottoman.

Ainsi, Mehmed II disait dans ce traité : « …Qu’ils demeurent dans leur monastère, et que ni moi, ni mes ministres, ni ma cour, ni mes domestiques, ni mes citoyens n’aurons le droit de leur nuire ou de menacer leur vie ou leur patrimoine ecclésial. »

D’un point de vue éthique, les musulmans étaient bien meilleurs et leur usage de force était raisonnable en cohérence avec les principes nobles.
Or les précurseurs des terroristes de la Nouvelle-Zélande étaient de la même cruauté et barbarie que Brenton Tarant en commettant son crime obscène dans lequel il n’a épargné ni les enfants, ni les femmes ni les personnes âgées au contraire, il a abattu froidement une femme blessée qui appelait aux secours.

Une cruauté abominable et une terreur inconcevable !

C’est exactement de la même manière que ces prédécesseurs ont agi au Cham en Andalousie, En Irak et en Bosnie.

Tout ça c’est du passé, maintenant on dit à nos alliés en humanité et aux occidentaux les plus éclairés qui croient vraiment au vivre ensemble et aux droits de l’Homme :

Tout un chacun a le droit d’appeler à la religion à laquelle il adhère, sans violence, ni haine, en effet l’islam a été nommé ainsi, parce qu’il appelle à l’acquittement du droit d’Allah et défends aux gens de se nuire entre eux, le prophète PBSL a dit : « « Le musulman est celui dont les musulmans sont à l’abri de sa langue et de sa main »

Ce qui nous renvoi au principe coranique suivant : « Et s’ils inclinent à la paix, incline vers celle-ci (toi aussi) et place ta confiance en Allah, car c’est Lui l’Audient, l’Omniscient. » Coran (8/61)

En effet l’islam a pour vocation d’inciter les musulmans et toute l’humanité à opter pour la paix et répudier la violence et la haine.

Ce qui est impératif aujourd’hui c’est que les gens éclairés  coordonnent leurs efforts pour faire émergence à des sociétés pacifiques fondées sur la tolérance et le vivre-ensemble dans lesquelles les idées se renvoient grâce au savoir et aux connaissances et non grâce à la haine et la violence, à noter que la société Néo-Zélandaise en est un bel exemple qu’il faut propager et encourager.

Cependant, l’humanité ne gagnera la paix que si elle lutte contre l’oppression infligée aux musulmans dans le monde, car nous témoignons tous de leurs malheurs en Irak, Afghanistan  et j’en passe.

Nul ne peut oublier lorsque le président américain Bush junior a qualifié la guerre en Irak de croisade.
C’est une âme maléfique que les occidentaux doivent s’affairer à combattre et de s’en débarrasser complètement, car nous ne pouvons mettre dans le même panier une telle âme qui exploite des pays entiers pour des projets terroristes et de simples musulmans qui résistent à l’oppression ou des terroristes qui  se revendiquent de l’islam. Des terroristes qui suscitent d’ailleurs mille questions.

Il faut reconnaitre que les musulmans d’aujourd’hui sont de la chair à canon et malgré cela, les médias sionistes les pointent du doigt en leur jetant la pierre du Terrorisme.

Les pays musulmans qui ont réussi à s’émanciper du joug de l’impérialisme ont prouvé que les musulmans sont forts-attachés à l’idée d’un monde meilleur fondé sur des valeurs telles que la coexistence, la justice, l’égalité et le respect des droits de l’homme.

L’exemple le plus saillant : c’est la Turquie contemporaine qui constitue en quelque sorte, le prolongement de l’état Ottoman, et que les terroristes de la Nouvelle-Zélande ont appelé à en tuer le président.

Sous le patronage de leur état, la grande communauté turque en Europe fait figure d’un modèle civilisé et honorable du vivre-ensemble, de l’intégration harmonieuse et du respect de l’autre en en contribuant aux bien- commun et en respectant les lois et les droits de l’homme ainsi, que les mécanismes de la démocratie et de la lutte contre la violence.

Où en êtes-vous de ce civisme ? Vous terroristes barbares qui aspirent à ressusciter les heures obscures de votre passé qui doit vous inspirer la honte et que vous devez plutôt dissimuler.

Je voudrais, en guise de conclusion de cette lettre,  attirer votre attention sur la portée du carnage de la mosquée de la Nouvelle-Zélande qui est un indicateur sur l’aspect effroyable et horrible de la pensée et du caractère terroristes chez les extrémistes européens.

  • Du point de vue du nombre des victimes. ; tout en sachant que le principe divin nous alerte: « que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. »
  • Le degré de haine de l’auteur de ce crime qui l’a bien prémédité le justifiant avec un rapport et en le filmant et l’accomplissant sans aucune pitié.
  • En ayant pour cible de simples croyants qui pratiquaient leur prière dans un lieu de culte, et qui n’ont aucune prise de position politique qui cautionnerait la violence et le terrorisme.
  • En commettant ce crime dans un pays qui est un exemple réussi de coexistence entre les cultes, fondé sur le principe divin : « Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand-Connaisseur ».

Prendre pour cible ce pays, est un indicateur important qui prouve que les extrémistes occidentaux ne se contentent pas seulement de s’en prendre à leurs adversaires, mais cherchent plutôt à instaurer le chaos dans le monde entier, c’est ainsi, que le Brenton Tarrant a fait l’apologie des croisades.

Aucun prétexte n’est toléré pour justifier le terrorisme, néanmoins je souligne une nuance quant à la nature de l’acte terroriste de la Christchurch et des autres actes terroristes odieux qui tentent de se justifier sous prétexte qu’elles sont une réaction à la tyrannie impérialiste qui a réduit en poudrière plusieurs pays et nations. Certes, tous ces crimes sont condamnables mais la différence entre les deux natures d’actes terroristes incite les intellectuels et les politiques à combattre en urgence et en premier lieu le terrorisme islamophobe beaucoup plus que les terroristes qui se revendiquent de l’Islam.

J’implore la miséricorde et le pardon d’Allah le très haut en faveur des martyrs de ce crime,   et je souhaite un prompt rétablissement  aux victimes blessés et de la sérénité à leur famille.

C’est à Allâh que Nous appartenons et c’est vers Lui que nous retournerons. Seigneur Dieu ! Donne-nous un salaire pour notre malheur et donne-nous en compensation quelque chose de meilleur .

 

 

 

 

 

 

 

وسوم :