أنشطة وأخبار

Rebondissements de la tragicomédie “BenHmad-Najjar” en trois actes: Clap de clôture!

23/08/2016

Nombre de vues : 25401


Rebondissements de la tragicomédie “BenHmad-Najjar” en trois actes: Clap de clôture!

C’est l’histoire, l’histoire d’une patrouille de police. Une patrouille qui s’est visiblement égarée de son périmètre d’exercice pour errer dans les sentiers réservés jusque là à la gendarmerie. Cette patrouille se compose de deux voitures et d’un 4×4 avec une équipe de nombreux policiers. L’égarement, l’aventure, c’est plus drôle en groupe, non? Et pas un pour rappeler à l’autre le dépassement de territoire, fichtre!
Passons. A peu près à sept heures du matin, ils avaient visiblement oublié d’enfiler leurs habits de travail. Étaient-ils en mission spéciale alors? Seraient-ils des souqour en voiture? Pourquoi si loin de la ville?
On raconte qu’ils étaient partis à la recherche d’un baron de drogue. D’autres murmurent qu’ils faisaient une tournée dans le cadre de #Zero_Grissage. Il paraît aussi qu’ils étaient là par hasard… On ne sait plus où donner de l’oreille! L’important c’est qu’ils étaient là, n’est-ce pas?
C’est donc une patrouille de police, de plusieurs unités, en civil, en zone dépendant de la gendarmerie, qui se retrouve nez à nez face à une Mercedes avec à son bord un homme ayant le look d’un grand-père, et une dame d’un âge tout aussi proche. Mais dans ce pays on n’est jamais sûr de rien. Quelle est la première chose qui nous viendrait en tête à la rencontre d’un vieux monsieur et d’une vieille dame à bord d’une voiture? Leur acte de mariage voyons… c’est évident pour eux! Pas vous?
La tragi-comédie commence alors à se développer dans des mondes parallèles à partir de ce point précis. Pour certains, l’homme fût avertit de la dangerosité du lieu… c’est vrai qu’à 7 heures du matin, les voleurs rôdent et paradent dans les rues de Mansouria, c’est bien connu, une zone densément peuplée, les policiers doivent veiller à la sécurité des citoyens et leur demander de vider les lieux! Tout va tellement bien en termes de sécurité dans ce pays qu’on est passé à la sécurité préventive, magnifique!
Pour d’autres, 3wawel rriwaya on été surpris en flagrant délit d’adultère. Rien que ça! Il paraît que les hôtels sont tous pleins en ville? Il paraît qu’il n’y a plus où crécher une nuit dans nos grandes villes touristiques, mais quelle honte! Messieurs, faites quelque chose bon sang…
A partir de là, et en l’absence de l’acte de mariage (c’est vrai qu’à 60 ans, la première chose à vérifier dans son portefeuille est l’acte de mariage quand même, vous êtes avertis…), le prévenu avance qu’ils sont effectivement mariés, mais en l’absence de papiers pour l’instant, le mariage n’étant pas officialisé pour cause d’opposition de certains membres des familles.
Et c’est là qu’un policier rétorque “mais tu veux me corrompre”… ah le petit malin, il n’y pense même pas. On a tous essayé un jour de corrompre toute une équipe de 3 unités de polices! Quoi de plus normal et habituel?
Les 3 unités de police rédigent donc un PV, en dehors de leur zone d’exercice, mentionnant la tentative de corruption, qui sera l’objet de la poursuite à l’encontre du prévenu et de la dame qui était en sa compagnie.
Nous donnons bien évidemment RDV à nos chères patrouilles que l’on a du mal à apercevoir pour contrôler les actes de mariage à la corniche de Casablanca, de Tanger, de Tétouan… dans les grands cafés et restaurants du Maroc et dans les bars et boîtes de nuit bien sûr!

Vraiment, heureusement, fort heureusement… le ridicule ne tue pas!

Talal Lahlou

وسوم :

Contenu similaire

Finance participative: Cartes sur table

: 5/02/2017

Nombre de vues : 583

Telquel, ou l’Art d’excommunier

: 20/03/2016

Nombre de vues : 1255

Débat sur la finance islamique

: 29/10/2015

Nombre de vues : 624

'